Accès direct au contenu

Vous êtes ici : Accueil> La biennale 2015>

  • Régions
  • le cnam mag'
  • ENF
  • La boutique du Cnam
  • En mobilité
  • Musée
  • Intranet

Présentation de la biennale 2015


  • Un large éventail d'événements 

La Biennale est à la fois une manifestation professionnelle, scientifique, sociale et culturelle autour d’une question vive : la coopération. Elle se décline en de multiples évènements organisés tout aussi bien à l’initiative de son comité d’organisation, de ses partenaires que de ses participants.

Elle comporte notamment :

  1. Des communications de recherche et des communications professionnelles organisées en ateliers thématiques
  2. Des rencontres  ( les aprés-midi) structurées par le comité d’organisation
  3. Des colloques proposés par les partenaires professionnelles de la Biennale
  4. Des symposia organisés par des réseaux de laboratoires
  5. Des animations culturelles.


Les événements de la Biennale


Plénières



Symposia





Colloques professionnels 




Ateliers de communication 

Après-midi de la Biennale

 
  • Une manifestation interdisciplinaire et transprofessionnelle


Les thèmes des biennales sont choisis de façon à permettre l’échange entre disciplines et champs professionnels. Ils concernent tous les acteurs qui s’inscrivent dans des perspectives de professionnalisation, d’analyse des activités, de développement de compétences et de construction des sujets individuels et collectifs en situation d’action.
 

 
  • « Coopérer ? » : thématique centrale de la Biennale 2015


Longtemps la société a pensé progresser en spécialisant ses activités, qu’elles soient économiques, professionnelles, scientifiques, sociales, culturelles. Tout se passe aujourd’hui comme si elle estimait au contraire que son développement passe par le décloisonnement, le partage, la mutualisation, la recomposition des spécialités auparavant distinguées.

Coopérer se trouve au centre d’une nouvelle « culture d’action » économique et sociale associée à d’autres cultures valorisant l’autonomie, l’ouverture, l’efficience, l’expérience et l’accompagnement. L’injonction et/ou le désir de coopérer se manifestent actuellement dans de multiples champs professionnels dont l’entreprise, la santé, l’éducation, la culture, le social.

La notion de coopération elle-même couvre un champ sémantique très large : collaboration, aide, participation, contribution, association…

Elle pose des questions scientifiques à la fois passionnantes et complexes. Comment penser les interactivités, les transactions, les couplages, les « chorégraphies » d’activités, les « co-activités », l’action collective, au travail, en formation, dans la vie quotidienne ? De quels concepts disposons-nous pour les saisir ?

Elle est enfin au centre du débat politique mondial : recomposition des territoires, des grandes régions géopolitiques, modification des règles économiques et sociales, renouveau de l’économie sociale et solidaire, nouvelles organisations du travail et de la production.

 


  • La biennale est une oeuvre collective reposant sur deux structures d'appui :

- Le Cnam qui l'organise et met à disposition ses moyens humains et matériels
- L'Association Biennale qui la conçoit et assure la gestion matérielle et financière

Elle repose sur un réseau international de partenaires et scientifiques.

Elle s'inscrit dans les activités de la Chaire Unesco du Cnam "Formation et Pratiques professionnelles" [PDF - 4 Mo] et a reçu son label

Son organisation et son fonctionnement repose sur une démarche coopérative associant 4 collèges :

- le collège des Enseignants-Chercheurs et responsables pédagogiques du Cnam
- Le collège des organisations partenaires
- Le collège des Elèves du Cnam et des professionnels
- Le collège d'Appui logistique



  • Le patronage de l'Unesco 

À partir de 2013, la Biennale Internationale de la Formation, de l’Éducation et des Pratiques professionnelles bénéficie du patronage de l’UNESCO et inscrit ses activités dans le cadre de la Chaire UNESCO «Formation et pratiques professionnelles», dont la création a été décidée par la Direction Générale de l’UNESCO le 17 juillet 2013.

Ce patronage est symbolisé par les logos UNESCO et UniTwin qui s’ajoutent à celui de la Biennale : la spirale de Vézelay symbole du développement humain.